Femmes non identifiées

échappées d’un tournage de photos de mode

échappées d’un asile, après avoir trouvé des robes dans le grenier, des folles qui jouent à être des dames

échappées d’une soirée mondaine superficielle et étouffante, loin de leur nature profonde

femmes du monde de retour à leur état sauvage

échappées d’Emmaüs

figurines échappées d’une brocante ou d’un magasin d’antiquaire et devenues vivantes

réchappées des prédateurs

réchappées de l’homme noir

réchappées de leur prédateur intérieur, des prédateurs extérieurs, juste après l’harassante lutte pour leur survie

le sens profond est là, dans la psyché, dans les ravages intérieurs, parfois vécus aussi au dehors.

elles sont là, juste après le dernier combat contre l’horreur destructrice en soi autour de soi

échappées numineuses

échappées après avoir été captives

libres en elles hors d’elles au dedans au dehors

vagues intérieures flots extérieurs

réchappées de la destruction psychique

échappées vers la conscience pleine et pacifiée d’elles-mêmes

« savoir fureter: la clé de la connaissance »

échappées de l’ombre après y avoir longtemps erré

apaisées après avoir rassemblé toutes leurs forces pour la lutte, après avoir remporté une guerre sur elles-mêmes

lumineuses après la longue fatigue/chasse

échappées, sauves, vivantes, réunies

au repos après l’ultime assaut

guerrières en pause

guerrières après dépôt d’armure/ le dépôt des armes

échappées de l’aliénation

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s