Minéral dédale

Sirène de pierre échouée entre mer et collines au sud de Marseille, l’usine de l’Escalette témoigne de l’industrieux passé des calanques. Active de 1851 à 1925, ne demeurent à présent que les ruines d’un âge d’or perdu du plomb, du cuivre et de l’argent.

Livrée à l’appétit sauvage, elle offre aux promeneuses l’occasion rêvée de s’égarer dans son labyrinthe en forme de demi-lune…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s